Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les Américains prônent un cessez-le-feu de six mois en Afghanistan

L'émissaire spécial pour l'Afghanistan, l'Américain Zalmay Khalizad s'est entretenu avec des représentants des talibans à Doha, ont rapporté ces derniers (archives).

KEYSTONE/AP/MARY ALTAFFER

(sda-ats)

Une délégation américaine s'est entretenue vendredi à Doha avec des représentants des talibans, a-t-on appris samedi auprès de plusieurs responsables de la rébellion islamiste. Elle a prôné l'observation d'une trêve de six mois en Afghanistan.

Zalmay Khalilzad, qui a été ambassadeur des Etats-Unis en Afghanistan et en Irak, a rejoint le département d'Etat en septembre dernier pour mener les discussions avec les représentants des talibans, illustrant la volonté de l'administration Trump de mettre fin au conflit qui fait rage depuis 17 ans. Washington voit des signes d'espoir notamment dans le fait que les insurgés islamistes ont accepté une trêve temporaire en juin dernier.

"Les deux camps ont évoqué la fin de l'occupation et une issue pacifique au conflit en Afghanistan. Les deux camps ont convenu de tenir de nouvelles réunions dans le futur", a dit dans un communiqué le principal porte-parole des talibans, Zabiullah Mujahid.

Selon un officiel taliban ayant pris part à la réunion, il s'agissait d'une entrevue préliminaire entre une délégation américaine composée de huit membres et une délégation des talibans dirigée par l'actuel chef du bureau politique que les insurgés ont ouvert au Qatar, Sher Mohammad Abbas Stanakzai.

Nouvelles rencontres prévues

D'après un haut représentant des insurgés, Khalilzad, diplomate américain d'origine afghane, a demandé aux talibans que soit déclaré avant les élections législatives du 20 octobre un cessez-le-feu de six mois en Afghanistan. Les talibans se sont jusqu'ici opposés à l'organisation de négociations de paix et restent hostiles au processus électoral. Ils souhaitent le retrait complet d'Afghanistan de toutes les forces étrangères.

"Aucun des deux camps n'a accepté les demandes de l'autre camp, mais ils ont convenu de se rencontrer à nouveau et de trouver une solution au conflit", a dit un membre des insurgés. L'ambassade américaine à Kaboul n'a fait aucune mention d'une rencontre de Khalilzad avec des représentants des talibans.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.