Navigation

Les automobilistes peu enclins à changer d'assureur

Les automobilistes restent très fidèles à leur assureur (archives). KEYSTONE/ENNIO LEANZA sda-ats
Ce contenu a été publié le 16 août 2017 - 11:07
(Keystone-ATS)

Les automobilistes suisses demeurent très fidèles à leur assureur, malgré un marché très dynamique. Seuls 7,3% d'entre eux ont changé d'assurance selon un pointage effectué au début de cette année par le comparateur en ligne bonus.ch.

La stabilité constatée intervient pourtant dans un contexte qui voit les assureurs multiplier les ajustements de leurs produits et de leurs tarifs via internet. L'essor des offres via le canal numérique n'incite pas davantage les automobilistes à revoir leur contrat, a indiqué bonus.ch mercredi en commentant un sondage.

Qualité mise en avant

"Ce faible taux de changement démontre que la qualité des prestations perçues par les assurés doit les satisfaire suffisamment pour qu'ils ne changent pas d'assureur", précise le communiqué. Ce facteur de fidélité est mentionné par 41,6% des près de 1000 assurés ayant participé à l'enquête de satisfaction.

Derrière, on trouve les arguments liés au niveau jugé adapté des primes (31,6% des personnes questionnées) et à la qualité des prestations accordées (21,4%). Dans 5,3% des cas, l'assuré invoque simplement le fait que le délai de résiliation est dépassé pour ne rien entreprendre.

Economies substantielles

Parmi les personnes prêtes à changer d'assureur ou ayant franchi le pas, le niveau trop élevé des primes est cité pour 30,4% des sondés. L'attrait des offres concurrentes rassemble 19,6% des avis recueillis. Pour près d'un tiers (32,1%), une réflexion est engagée à l'occasion de l'acquisition d'une voiture neuve.

Bonus.ch délivre enfin quelques pistes pour envisager un changement d'assureur, changement qui dans certaines situations peut apporter une économie de primes supérieure à 400 francs par an. Le comparateur conseille par exemple de revoir l'utilité d'une assurance casco complète pour un véhicule de plus de sept ans.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.