Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Si la réglementation suisse devait se durcir au-delà des normes internationales exigées, les banques iront là où les conditions seront meilleures pour le client, comme Singapour, Dubaï ou Londres. A Genève, la perte d'emplois pourrait s'élever à 3000, selon Grégoire Bordier.

Si la place financière cessait d'être compétitive, les banques genevoises pourraient être appelées à supprimer entre 15 et 30% des emplois dans la gestion de patrimoine, déclare Grégoire Bordier, président du Groupement des banquiers privés genevois, dans une interview au "Matin Dimanche". En clair, 3000 emplois passeraient à la trappe.

En 2011, si le nombre d'emplois dans le secteur a encore augmenté, la masse salariale a reculé en raison de la baisse des salaires variables distribués par le secteur bancaire, ajoute Grégoire Bordier. Le client - souvent recommandé par un avocat ou une fiduciaire - se voit déjà encourager actuellement à choisir le Luxembourg, Singapour ou Londres plutôt que Genève ou Zurich.

Accord Rubik

Interrogé sur un probable refus par le Bundesrat allemand de l'accord Rubik avec la Suisse, Grégoire Bordier reste serein pour l'heure. Comme le Bundestag a voté en faveur de Rubik, le sujet fera la navette entre les deux Chambres afin qu'un compromis soit trouvé. "Cette échéance n'est qu'une étape dans les négociations que nous menons avec l'Allemagne", note le banquier.

Et même si l'Allemagne refuse Rubik, il ne faut pas l'abandonner car il intéresse l'Europe: la Grande-Bretagne l'a ratifié et l'Italie est visiblement très intéressée à accepter ce principe d'imposition à la source. "Il ne manque qu'un deuxième pays européen pour rendre crédible cette solution helvétique", précise Grégoire Bordier.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS