Toute l'actu en bref

Pour Giorgio Tuti, président du SEV, l'Office fédéral des transports joue avec le feu en ouvrant la porte à la concurrence que sont les bus longue distance (archives).

KEYSTONE/ANTHONY ANEX

(sda-ats)

Le Syndicat du personnel des transports (SEV) critique mercredi la politique de l'Office fédéral des transports (OFT). Particulièrement visés: le renouvellement des concessions et la concurrence des bus longue distance.

"L'OFT joue avec le feu en autorisant les tests de l'entreprise Domo Reisen qui veut exploiter des lignes de bus longue distance et concurrencer le rail", critique Giorgio Tuti, président du SEV, cité dans un communiqué. Pour symboliser ce danger, les membres du syndicat ont organisé une action à Berne sous le slogan "Nous ne laisserons pas tomber les transports publics".

Représentés par des dés, les transports publics ont été lancés dans le vide, face à une fausse ministre des transports qui observe le massacre sans intervenir, selon le SEV. La politique actuelle de l'OFT est trop libérale et les transports publics courent à leur perte, critique le syndicat.

Ce dernier continuera de s'opposer à la concurrence et aux conséquences sur le service public, les conditions de travail et salariales du personnel.

Lors du deuxième jour de leur congrès, les membres du syndicat ont également approuvé la création d'une centrale nationale pour enregistrer les agressions et délits contre le personnel dans les transports publics. Son but sera d'analyser ces actes et de conseillers les collaborateurs et les usagers.

ATS

 Toute l'actu en bref