Les conseillers et conseillères d'Etat des cantons romands et du Tessin s'engagent personnellement pour le don d'organes. Cette campagne vise à réduire la pénurie en Suisse. Tous les cinq jours, un patient décède faute d'avoir pu être transplanté à temps.

Les cantons latins regroupés au sein de la Conférence latine des affaires sanitaires et sociales (CLASS) avaient déjà mis sur pied en 2018 des programmes de promotion du don. Pour mieux sensibiliser la population, les conseillers d'Etat veulent montrer l'exemple en personne, via des clips vidéo ou sur les sites internet des cantons, indiquent-ils mardi dans un communiqué.

Cette campagne s'inscrit dans le prolongement de celle de l'Office fédéral de la santé publique qui s'articule, depuis fin février, autour d'un nouveau spot TV. En Suisse, le taux de dons d’organes par million d’habitants s'est situé à 18,6 en 2018. L'objectif est d'arriver à 22 par million d'habitants.

Aujourd'hui, plus de 1400 personnes sont en attente d'un organe, rappellent les cantons latins (FR, VD, VS, NE, GE, JU, BE, TI). Pour mémoire, le don d'organes est facilité depuis le 1er octobre 2018. La fondation Swisstransplant a lancé le Registre national du don d'organes, une alternative moderne à la carte de donneur destinée à rendre le choix des proches plus facile en cas de décès.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.