Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les changements climatiques ont aussi des répercussions sur les ressources en eau de la Suisse. Aucune évolution n'est attendue dans les 20 prochaines années, mais, sur le long terme, les quantités d'eau à disposition vont diminuer.

L'Office fédéral de l'environnement (OFEV), dans le cadre du projet "Changement climatique et hydrologie en Suisse" (CCHydro), a fait examiner l'impact de l'évolution du climat jusqu'en 2010. Cette étude doit permettre à la Suisse de se préparer suffisamment tôt aux changements.

Le niveau annuel des ressources ne va pas beaucoup évoluer les 20 prochaines années. Seules les régions de montagne, fortement englacées, verront leur débit d'eau augmenter temporairement avec la fonte des glaces.

Moins de réserves de neige

A plus long terme, les ressources en eau vont cependant diminuer suite à l'augmentation de la température de l'air. Celle-ci va entraîner une élévation de la limite des chutes de neige. Les réserves de neige et de glace vont par conséquent diminuer dans les Alpes.

La quantité des précipitations saisonnières va également se modifier: il pleuvra moins en été et plus en hiver. Cette redistribution va du coup influencer le débit des cours d'eau, a expliqué l'OFEV. La période de crue potentielle dans les régions du Plateau sera aussi déplacée ou prolongée.

Étiages en été

En été, les cours d'eau auront un débit nettement moins fort qu'actuellement. Ce constat vaut autant pour les petits ruisseaux que pour les grandes rivières. Dans les Alpes, une partie des étiages ne se produira plus en hiver mais à la fin de l'été.

Pour les experts, ces changements doivent être pris en compte pour des mesures contre les inondations. Par ailleurs, à cause de la baisse du débit des cours d'eau en été, ils recommandent que la réglementation quant aux prélèvements et régulations de ce précieux liquide soient réexaminées.

ATS