Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les corbeaux devaient utiliser un outil pour ouvrir la boîte.

KEYSTONE/AP Lund University/HELENA OSVATH

(sda-ats)

Avoir une cervelle d'oiseau n'est certainement pas une insulte. Les corbeaux, comme les humains et les grands singes, sont en effet capables d'anticiper le futur, un exercice cognitif complexe, révèlent jeudi de nouvelles expériences.

De précédentes recherches avaient déjà montré la capacité de ces oiseaux d'utiliser des outils pour se nourrir, voire d'en inventer. Ces derniers travaux, présentés dans la revue américaine Science, révèlent aussi que les corbeaux sont disposés à renoncer à une récompense immédiate de manière à en obtenir une meilleure plus tard.

Comme les corbeaux et les grands singes n'ont pas eu d'ancêtre commun depuis plus de 300 millions d'années, ces résultats laissent penser que les capacités cognitives nécessaires pour "prévoir" ont évolué séparément chez les oiseaux.

L'exercice mental complexe d'anticiper a été essentiellement observé chez les humains et les grands singes, comme les chimpanzés et les bonobos, relève Can Kabadayi, un chercheur de l'université Lund en Suède, le principal auteur de l'étude.

Contrôle de soi

La première expérience dans cette nouvelle étude a consisté à dresser cinq corbeaux, deux mâles et trois femelles, pour utiliser un outil nécessaire à l'ouverture d'une boîte afin d'accéder à une friandise.

Ensuite, les chercheurs ont montré cette boîte aux oiseaux mais pas l'outil, avant de la faire disparaître pendant une heure. Après cela, ils ont donné aux corbeaux l'outil ainsi que plusieurs autres objets.

Quasiment tous les corbeaux ont choisi le bon outil quand on leur a présenté la boîte 15 minutes plus tard, réussissant à l'ouvrir avec un taux de succès de 86%. Des expériences similaires, avec cette fois des jetons pour obtenir ultérieurement de la nourriture, a montré un taux de réussite de 78%.

Les corbeaux savent même mieux prévoir que les grands singes lorsqu'il s'agit d'utiliser des jetons qu'on leur donne pour pouvoir obtenir de la nourriture plus tard.

Pour la dernière expérience, les scientifiques ont fourni aux corbeaux une friandise et le bon outil pour accéder à une boîte qui contenait un morceau de nourriture beaucoup plus alléchant.

Les oiseaux devaient décider entre l'outil et la friandise. Ils ont choisi le premier. "Les résultats de ces expériences montrent que les corbeaux sont capables de prendre leurs distances par rapport au présent pour faire des choix plus avantageux dans le futur, plutôt que d'agir de façon arbitraire", écrivent Markus Boeckle et Nicola Clayton, du département de psychologie de l'université de Cambridge.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS