Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les Etats-Unis et la Finlande assurent en 8es de finale

Les Etats-Unis, la Finlande et la Norvège ont franchi les 8es de finale du tournoi olympique masculin.

Les Américains ont facilement écarté la Slovaquie 5-1, alors que le Finlandais ont dominé la Corée 5-2. Les Norvégiens ont quant à eux peiné pour battre la Slovénie 2-1 après prolongation. Mercredi, les Etats-Unis affronteront la République tchèque en quarts de finale. La Finlande se frottera au Canada, et la Norvège défiera le Team OAR. Le dernier quart de finale mettra aux prises la Suède et l'Allemagne,

Tenus en échec durant la première période, les Etats-Unis ont forcé la décision en marquant à deux reprises en l'espace de 44 secondes dans le deuxième tiers par Ryan Donato et James Wisniewski. La sélection US a pu ensuite compter sur ses mercenaires du championnat de Suisse: Mark Arcobello (Berne) a inscrit le 3-0 et Garrett Roe (Zoug) le 4-1.

En trois matches de poule, les joueurs de Tony Granato n'avaient gagné qu'une rencontre (déjà contre la Slovaquie) en n'inscrivant que quatre buts. Mais mardi, ils ont réussi à en marquer cinq, une nouvelle fois emmenés par Ryan Donato. L'attaquant de 22 ans, qui joue en championnat universitaire avec la prestigieuse université de Harvard, a montré la voie en marquant deux buts. L'étudiant en sociologie a ainsi marqué quatre des neufs buts de son équipe dans ce tournoi! La défense tchèque est prévenue.

La Finlande accrochée

La Finlande a souffert plus qu'elle ne devait s'y attendre en 8e de finale. Menés 3-0 à la 27e minute, les valeureux Coréens ont en effet offert une belle résistance. Ils sont même revenus à une longueur de leur prestigieux adversaire à la 33e, après avoir marqué à deux reprises en 123 secondes. Ce relâchement fut cependant sans conséquence pour la Finlande, qui a inscrit le 4-2 en "power play" à la 48e grâce à Juuso Hietanen et n'a dû faire face qu'à deux tirs cadrés dans le dernier tiers.

Le match Norvège - Slovénie a été bien plus serré. Membres du groupe B, les Slovènes ont failli créer une belle surprise, même privés de leur attaquant Ziga Jeglic suspendu pour dopage. Ils ont ainsi ouvert le score grâce à Urbas, en "power play" (7e). La Norvège a dû attendre la 44e minute pour égaliser. Et les Scandinaves ont souffert dans une prolongation qu'ils ont entamée en infériorité numérique. Ils ont finalement passé l'épaule à la 64e sur un but de Bonsaksen.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.