Navigation

Les Etats-Unis prêts à "agir seuls" en Corée du Nord si besoin

La Corée du Nord a multiplié ces derniers mois les tirs de missile en direction de la mer du Japon (archives). KEYSTONE/EPA KCNA sda-ats
Ce contenu a été publié le 08 avril 2017 - 02:07
(Keystone-ATS)

Le secrétaire d'Etat américain a prévenu vendredi que les Etats-Unis étaient prêts à "agir seuls" contre la Corée du Nord, au lendemain d'une frappe américaine contre le régime syrien. Pyongyang veut se doter de missiles capables d'atteindre le territoire américain.

"Nous (...) sommes prêts à agir seuls si la Chine n'est pas capable de se coordonner avec nous" pour contrer les ambitions nucléaires de Pyongyang, qui violent le droit international, a déclaré Rex Tillerson à Mar-a-Lago en Floride, où le président américain Donald Trump a reçu son homologue chinois Xi Jinping.

Donald Trump a salué vendredi "les progrès spectaculaires" des relations sino-américaines, au deuxième jour de ses entretiens avec Xi Jinping, au coeur desquels la Corée du Nord figurait en bonne place.

"Il y a un véritable engagement à travailler ensemble pour voir si cela peut se résoudre d'une manière pacifique. Mais pour cela, la position de la Corée du Nord doit changer avant d'établir une base de dialogue ou de discussions", a ajouté M. Tillerson.

Action chinoise réclamée

"Le président Trump a indiqué au président Xi qu'il était favorable à toute idée que (...) la Chine pourrait avoir sur d'autres actions que nous pourrions entreprendre" contre Pyongyang, qui a tiré mercredi un missile balistique en mer du Japon, a poursuivi le ministre. Depuis plusieurs semaines, Washington exhorte Pékin à mettre la pression sur son turbulent voisin et allié.

Dans un entretien publié dimanche dernier par le Financial Times, le 45e président des Etats-Unis avait déjà laissé planer la menace d'une intervention militaire unilatérale. Il se disait prêt à "régler" seul le problème nord-coréen si la Chine tergiversait trop longtemps.

En contravention des résolutions de l'ONU, la Corée du Nord a pour ambition de se doter de missiles intercontinentaux susceptibles de porter le feu nucléaire sur le territoire continental des Etats-Unis. Elle a déjà mené cinq essais nucléaires, dont deux lors de la seule année 2016.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.