L'équipe féminine américaine va pouvoir défendre son titre mondial. A Lyon, les joueuses de Jill Ellis ont dominé l'Angleterre 2-1.

Même sans leur buteuse Megan Rapinoe, blessée, les Etats-Unis ont réussi à se hisser en finale. Il faut dire que les Américaines ont plus d'une arme. A commencer par la capitaine Alex Morgan, auteure de son sixième but du tournoi sur le 2-1 (31e). Mais les filles de Jill Ellis ont été relativement chanceuses en deuxième période face à des Lionnes qui ont terminé à dix.

Les Etasuniennes ont une très belle habitude, celle de marquer très tôt. Dans chacun de leurs matches, elles ont frappé les premières. Cette demi-finale n'a pas échappé à cette règle avec l'ouverture du score de Christen Press (9e), la remplaçante de Rapinoe.

Les Anglaises ont égalisé à la 19e par Ellen White d'un subtil plat du pied. La meilleure buteuse britannique pensait avoir inscrit son 7e but de la compétition, mais la VAR a annulé cette réussite pour un hors jeu au centimètre. Les joueuses de Phil Neville ont eu une opportunité inespérée à la 83e sur penalty. Mais Steph Houghton a écrasé sa frappe et la gardienne Alyssa Naeher a pu bloquer le ballon.

La deuxième demi-finale opposera mercredi soir les Pays-Bas à la Suède.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.