Navigation

Les exportations suisses continuent sur leur lancée en février

Ce contenu a été publié le 20 mars 2014 - 11:38
(Keystone-ATS)

Le commerce extérieur a arboré en février une forme qualifiée d'"olympique" par l'AFD. Les exportations se sont accélérées sur un an de 7,1 % à 17 milliards de francs et les importations de 3,3 % à 14,4 milliards. La balance commerciale boucle sur un excédent de 2,6 milliards.

Si sept des dix principales branches ont progressé en février, la vitalité de l'industrie chimique et pharmaceutique a toutefois fortement embelli le résultat global, a indiqué jeudi l'Administration fédérale des douanes (AFD). A elle seule, cette branche a généré plus de 90 % (+1,1 milliard de francs) de la croissance des exportations.

Au total, ses ventes à l'étranger se sont élevées à 7,4 milliards de francs en février (+16,7%). En plus d'être le pilier de l'export, la chimie-pharmacie s'est elle montrée la plus dynamique. Les médicaments ont augmenté d'un tiers, suivis par les principes actifs et les produits immunologiques (+15% chacun).

Les exportations de l'industrie des matières plastiques (+8,7 % à 293 millions de francs) et celles de l'horlogerie (+7 % à 1,7 milliard) ont également connu de fortes hausses en février.

Le café boit la tasse

L'industrie métallurgique et celle des machines et de l'électronique ne sont pas en reste avec une progression de 4,9 % et 3,5 %. Ces deux branches n'ont toutefois pas évolué de manière uniforme, certains segments ayant nettement progressé (+8 % pour les éléments de machines) et d'autres fortement reculé (-9,9 % pour les appareils ménagers).

Pour la troisième fois en quatre mois, les ventes de l'industrie des denrées alimentaires, boissons et tabacs (-4,8 %) se sont effritées. "Ici, tant le segment des boissons (-12 %) que celui du café (-6 %) ont bu la tasse", précise l'AFD.

La Chine cartonne

En considérant les destinations, les exportations suisses ont gagné du terrain sur chaque continent, à l'exception de l'Océanie. En plus de l'Afrique (+13 %), un essor important a caractérisé l'Europe (+9%).

L'Asie a affiché une croissance de 7 % qui repose principalement sur la vitalité de la Chine. Le Moyen-Orient a reculé de 16 %.

L'Amérique latine a crû de 5 %, notamment grâce au Mexique. Les ventes vers l'Amérique du Nord n'ont progressé que de 1 %, soit 3 % pour les Etats-Unis et -11 % pour le Canada.

Côté importations, l'évolution de février (+3,3 %) est due aux biens de consommation (+5,9 % à 6,6 milliards) et d'équipement (+7,7 % à 3,4 milliards) qui ont été des piliers de la croissance. Les produits énergétiques (-13,7 % à 1 milliard) ont en revanche dégringolé, plombés en partie par des prix en baisse.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?