Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le parti socialiste (PS) argovien a lancé samedi une initiative visant à abolir les forfaits fiscaux. Le PS compte mettre un terme à cette pratique qui concerne en Argovie une quinzaine de citoyens étrangers.

Après la votation qui a mis fin en 2009 à cette pratique dans le canton de Zurich, deux personnes qui en bénéficiaient ont déménagé en Argovie. Leur modèle d'imposition a suscité des remous dans leur nouveau canton. Les socialistes avaient déjà voulu combattre les forfaits fiscaux dans les travées du parlement cantonal, mais avaient été défaits par la majorité bourgeoise.

L'initiative a été adressée à la Chancellerie. Après publication dans la Feuille d'avis officielle, les socialistes disposeront d'une année pour récolter les 3000 signatures nécessaires.

Aux urnes ailleurs

Le sort des forfaits fiscaux a déjà été sanctionné par les urnes dans d'autres cantons. Lucerne, St-Gall et Thurgovie ont refusé des textes demandant leur interdiction.

Appenzell Rhodes-Extérieures s'est prononcé en mars en faveur d'une abolition, qui entrera en vigueur dès 2013. Le canton de Schaffhouse a également interdit cette pratique en septembre 2011.

Les citoyens de Bâle-Campagne vont également se prononcer sur l'abolition des forfaits fiscaux. Le parlement cantonal a décidé à la mi-avril de soumettre au peuple l'initiative du PS "Stop aux privilèges fiscaux" ainsi que le contre-projet du gouvernement qui durcit les conditions d'octroi.

ATS