Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève la protestante a célébré la traditionnelle fête de l'Escalade, qui commémore sa victoire sur les troupes du duc de Savoie. Malgré la pluie, une foule déguisée a parcouru samedi en fin de journée les 3,420 kilomètres de la course de La Marmite, qui clôt la course de l'Escalade.

Cette année, 2488 personnes étaient inscrites à La Marmite, dont le nom fait référence à celle remplie de soupe brûlante que la Mère Royaume versa sur les Savoyards venus prendre d'assaut Genève dans la nuit du 11 au 12 décembre 1602. Cette course réunit petits et grands, amis, familles et associations dans un même élan festif.

Samedi, d'innombrables pères Noël, sapins et paquets cadeaux, dragons, Schtroumpfs, Dupond et Dupont, Tintins et capitaines Haddock ont foulé le bitume. Plusieurs marmites et leurs légumes ont aussi défilé devant un public nombreux.

Plus originaux: un chirurgien qui tentait de retrouver le propriétaire d'un bras "arraché", une huître en petite tenue et des méduses lumineuses. Et parmi les rares piques politiques, un "Vade Jornot satanas!" en allusion au procureur général libéral-radical nouvellement élu.

ATS