Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les jeunes conducteurs ne freinent pas assez franchement

Berne - Les jeunes conducteurs en Suisse se montrent trop hésitants lors du freinage, estime AXA Winterthur. Selon une étude de l'assureur, deux tiers des collisions par l'arrière qui ont eu lieu en dépit d'un freinage préalable, auraient pu être évités avec un freinage au plancher.
La plupart des accidents interviennent aux heures de pointe, en ville, à des vitesses relativement faibles. Mais même à des allures plus vives, le constat reste le même, indique AXA Winterthur dimanche dans un communiqué.
Souvent, la collision se produit malgré un freinage amorcé à temps, mais trop faible. Seuls 38% des accidents analysés seraient arrivés même si le conducteur avait immédiatement écrasé la pédale de frein.
Il est bien connu que les conducteurs manquent souvent d'agressivité lors du freinage, explique Bettina Sinzig, responsable de la recherche accidentologique chez l'assureur. La netteté des résultats de l'étude portant sur plus de 600 collisions analysées par un "crash recorder" (enregistreur d'accident) ne l'en surprend pas moins.
Pour l'heure, on ignore si le freinage des conducteurs plus âgés est aussi hésitant. Les données manquent encore pour cette catégorie de la population, affirme Mme Sinzig.
La chercheuse recommande aux conducteurs de s'exercer à freiner à fond, si possible dans le cadre d'une formation. Il est en outre important de porter des chaussures appropriées pour être en mesure d'appliquer une pression suffisante sur la pédale de frein. Dans le doute, il vaut mieux freiner trop fort que pas assez.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.