Navigation

Les Kényans fendent la bise

Ce contenu a été publié le 04 mai 2014 - 15:01
(Keystone-ATS)

Genève - Malgré un vent violent, les records ont été pulvérisés au marathon de Genève. Le Kényan Simon Mukun et sa compatriote Milka Jerotich se sont imposés respectivement en 2h11'00 et 2h32'34.
"Les coureurs se sont tenus chaud!". René Auguin, le manager français chargé de composer le plateau de l'élite, résumait ainsi le déroulement de l'épreuve. Pour se protéger de la bise noire qui leur soufflait de face sur plus de la moitié du parcours et qui avait contraint les organisateurs à renoncer à installer l'arche d'arrivée, les athlètes kényans et et éthiopiens, au nombre d'une dizaine, sont restés groupés jusque vers le 25e km.
Puis la course s'est décantée. Et l'homme fort du jour s'appelait Simon Mukun. Âgé de 30 ans, vainqueur du marathon de Venise en 2010 et doté d'un record à 2h09'19, Mukun évolue à son meilleur niveau. Il a retranché plus de 3 minutes au record du parcours que détenait l'Helvético-Ethiopien Tesfaye Eticha depuis 2008.
Mukun repart avec un chèque de 10'000 dollars, promis à condition qu'il coure moins de 2h13'. Il faisait partie d'un groupe de six athlètes engagés par Auguin et arrivés spécialement du Kenya vendredi pour cette course uniquement. "C'était dur, à cause du vent et des virages", a commenté le vainqueur. Mukun a devancé de 11 secondes son compatriote Peter Kiplagat, les deux hommes tombant dans les bras l'un de l'autre à l'arrivée.
"Réaliser de tels chronos avec ce vent, c'est assez énorme", a commenté René Auguin. Ancien marathonien à 2h23' et manager réputé, Auguin a l'oeil expert.
Un regret, l'absence d'athlètes suisses. Les meilleurs Helvètes ont tous couru soit à l'étranger soit à Zurich ce printemps et se réservent pour les Championnats d'Europe en août, à Zurich également.
La course féminine a également débouché sur une démonstration des athlètes des hauts plateaux. Milka Jerotich, de sa frêle silhouette, a battu de plus de 1'11'' le record du parcours, en 2h32'34.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.