Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Quelque 54'000 sauveteurs de l'armée, de la police et des pompiers ont été déployés dans une grande partie de l'ouest et du sud-ouest du Japon, "faisant leur maximum pour sauver des vies", selon les mots du Premier ministre Shinzo Abe.

KEYSTONE/AP Kyodo News/SHOHEI MIYANO

(sda-ats)

Les sauveteurs japonais remuaient la boue et les décombres lundi à la recherche de survivants après les pluies torrentielles qui ont provoqué inondations et glissements de terrain. Le bilan humain est lourd: autorités et médias évoquent une centaine de morts.

Parmi eux, 87 personnes sont déclarées décédées et 13 en état d'arrêt cardiaque et respiratoire, a indiqué le porte-parole, Yoshihide Suga, lors d'un point de presse. Et il y a toujours des dizaines de disparus que les secours s'efforcent de trouver.

Les pluies de la semaine dernière font peu à peu place au soleil et au ciel bleu. Avec des températures prévues à plus de 30 degrés Celsius, les autorités craignent désormais des problèmes de santé liés à la chaleur dans les zones privées d'eau et d'électricité. Environ 12'700 clients étaient sans courant lundi, ont indiqué les compagnies d'électricité. Plusieurs dizaines de milliers de personnes étaient sans eau, selon les médias japonais.

Un centre de gestion des urgences a été installé auprès du Premier ministre Shinzo Abe. Quelque 54'000 sauveteurs de l'armée, de la police et des pompiers ont été déployés dans une grande partie de l'ouest et du sud-ouest du Japon, "faisant leur maximum pour sauver des vies", selon les mots de ce dernier.

Il s'agit d'une des plus graves catastrophes du genre qu'a connu le Japon ces dernières années. Le nombre de victimes dépasse celui enregistré lors de glissements de terrain à Hiroshima en 2014, avec 74 décès. Il faut désormais remonter dans les annales aux passages de deux typhons en août/septembre 2011 pour trouver un sinistre comparable (une centaine de morts).

Quartiers noyés

Un peu partout, en revenant dans leurs maisons sinistrées après la fin de la pluie, les habitants ont commencé à réaliser l'ampleur du désastre, avec des quartiers entiers noyés, des habitations sens dessus dessous, des voitures gisant dans des cratères de routes totalement effondrées, des glissements de terrain gigantesques, des ponts emportés, et autres scènes de désolation.

"Les sauveteurs se déplaçaient avec des bateaux hier en raison de l'ampleur des inondations, mais l'eau se retire progressivement aujourd'hui et si le niveau baisse suffisamment, ils pourront accéder aux zones durement touchées par la route ou à pied", a aussi expliqué à l'AFP par téléphone une porte-parole du bureau de gestion des catastrophes de la préfecture d'Okayama.

C'est une situation anormale", a insisté un responsable de l'agence météorologique, Yasushi Kajiwara, lors d'un point de presse dimanche. Les précipitations entre vendredi et dimanche ont atteint des records en 93 points d'observation dans 14 préfectures.

Face à la gravité de la situation, le premier ministre, Shinzo Abe, a décidé selon les médias d'annuler une tournée prévue à partir de mercredi en Belgique, France, Arabie Saoudite et Egypte pour donner la priorité aux sinistrés.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS