Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les prix élevés constituent la principale faiblesse du tourisme Suisse, révèle l'enquête TMS 2010 (monitoring du tourisme suisse) réalisée auprès de 9168 touristes de 110 pays. A contrario, la nature est la motivation la plus importante pour un séjour dans notre pays.

La nature ce n'est pas seulement la campagne, mais aussi les villes. L'environnement urbain "séduit par la densité de ses espaces verts et sa proximité à l'eau", a indiqué Suisse Tourisme vendredi.

L'amabilité fait aussi partie des atouts de la Suisse touristique "même si les Helvètes se montrent critiques envers eux-mêmes à ce sujet". Toutefois, les touristes asiatiques "se sentent encore trop souvent incompris".

Amélioration possible

Il y a dans ce domaine matière à amélioration, estime Suisse Tourisme. Il faut "faire en sorte que la bonne note obtenue en matière d'hospitalité se transforme en très bonne note".

Les horaires d'ouverture des commerces "suscitent globalement une grande incompréhension", spécialement chez les touristes venant de pays lointains. Ces horaires sont perçus comme "révélateurs d'un manque de prise en compte des aspirations de la clientèle".

Principale faiblesse

Les prix élevés sont le point noir du tourisme en Suisse, souligne l'enquête. Les hôtes en provenance des pays lointains y sont le moins sensibles, de même que nos voisins français.

La Suisse dispose "d'un excellent potentiel sur les marchés lointains". En Chine et en Inde, notre pays est considéré comme "une destination de choix, alliant prestige et haut niveau de qualité".

L'enquête TMS est la plus importante réalisée par Suisse Tourisme à l'échelle nationale. La première a été réalisée en 2006. Elle est renouvelée tous les trois ou quatre ans.

ATS