Navigation

Les rebelles chiites d'Ansarullah contrôlent la capitale du Yémen

Ce contenu a été publié le 25 septembre 2014 - 10:36
(Keystone-ATS)

Les récents combats qui ont permis aux rebelles chiites d'Ansarullah de prendre le contrôle de la capitale yéménite Sanaa ont fait 270 morts, selon un nouveau bilan du ministère de la Santé. Il n'inclut pas les morts qui ont été emportés par leurs familles ou les parties en conflit.

Lors du conseil des ministres mercredi, le ministre de la Santé Ahmed al-Ansi a indiqué, selon l'agence officielle Saba, que ses services avaient "récupéré 270 corps, des civils et des militaires qui ont été tués pendant les affrontements armés". Les services du ministère de la Santé ont également pris en charge quelque 460 blessés.

Un premier bilan fourni lundi par un responsable du ministère de la Santé faisait état de 200 morts. Les combats ont pris fin après la signature dimanche soir par les rebelles chiites d'Ansarullah et le pouvoir d'un accord de paix parrainé par l'émissaire de l'ONU, Jamal Benomar.

La tension demeure toutefois vive à Sanaa où les rebelles chiites armés ont pris le contrôle de la capitale et continuent de piller les équipements de l'armée.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.