Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les Rolling Stones ont donné jeudi soir à Paris un concert exceptionnel de plus d'une heure. Une fois n'est pas coutume, ils ont joué dans une petite salle. Les quelques centaines de chanceux n'ont payé que 15 euros leur place. Le public est ressorti conquis, a constaté une journaliste de l'AFP.

"C'était fou, le public était totalement déchaîné, c'était extraordinaire de les voir dans ces conditions-là, surtout à ce prix", s'exclamait Eric, un fan, à la sortie du concert donné par le groupe mythique au Trabendo, petite salle du nord-est parisien.

Les 350 billets proposés à la vente le matin même se sont arrachés en quelques minutes.

Des stars parmi les fans

De nombreux invités complétaient le public de la salle de 700 places. Etaient notamment présents Daphne Guinness, le mannequin Natalia Vodianova, l'ancien joueur de tennis Henri Leconte, le chanteur français Raphaël ou encore l'animateur de télévision française Nagui.

Peu avant le début du concert vers 21h00, les quatre musiciens sont arrivés en berline devant l'entrée des artistes et ont signé quelques autographes avant de gagner les loges.

Encore debout

Pendant le concert d'environ 1h20, au lieu des 30 minutes annoncées au départ, les Stones ont joué une douzaine de morceaux, lançant les festivités par "Route 66" avant d'entonner des tubes comme "Start me up" ou "Miss you", ainsi qu'un des inédits de leur dernier florilège, "Doom and Gloom".

"Je ne peux pas croire que nous soyons encore debout. On pourrait penser qu'un ou deux d'entre nous restent assis, mais non!", a lancé Mick Jagger pendant le concert, d'après le compte Twitter officiel des Stones.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS