Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les épéistes suisses ont dû se contenter de la médaille d'argent lors de l'épreuve par équipes des championnats du monde de Leipzig.

Max Heinzer, Michele Niggeler, Georg Kuhn et Benjamin Steffen, qui rêvaient d'offrir à leur Fédération le premier titre mondial de son histoire, se sont inclinés 45-43 en finale face à la France. Ils menaient pourtant 32-25 avant le neuvième et dernier relais...

Cette finale a pris une tournure dramatique lors du neuvième duel, qui devait opposer Max Heinzer et Yannick Borel. Le Schwytzois se blessait ainsi à la nuque après une lourde chute, alors qu'il venait de concéder une quatrième touche consécutive pour laisser la France revenir à trois longueurs (32-29). Soigné lors d'un temps-mort médical, il devait même céder sa place!

Son remplaçant Georg Kuhn a parfaitement tenu le choc face au no 1 mondial dans un premier temps, permettant même à son équipe de reprendre le large (41-37, puis 43-40). Mais il n'a rien pu faire lors des 40 dernières secondes de l'assaut, conclu sur un sec 5-0 par un Yannick Borel intenable.

Le scénario de cette rencontre n'enlèvera rien aux mérites de Max Heinzer & Cie, qui ont parfaitement su se reprendre après avoir manqué leur affaire lors de l'épreuve individuelle. Malgré les absences de Fabian Kauter et Peer Borsky (études), la formation entraînée par Maître Didier Ollagnon s'est frayé un chemin jusqu'en finale en battant successivement la Colombie (45-38), le Japon (45-33), l'Italie (22-20) puis la Hongrie (37-32) en demi-finale. Et elle est passée près de l'exploit en finale face aux favoris français, malgré les déboires de son leader Max Heinzer.

ATS