Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Même sans Usain Bolt, la 42e édition d'Athletissima à Lausanne a peut-être été la meilleure de l'histoire.

La victoire du Thurgovien Kariem Hussein sur 400 m haies, peu après la 2e place de Lea Sprunger dans la même discipline, ont enflammé les 12'000 spectateurs, ainsi que la démonstration du Sud-Africain Wayde van Niekerk sur 400 m (43''62).

Avec cinq meilleures performances mondiales de l'année (MPM) au total et trois podiums suisses, dont deux victoires (Hussein et les relayeuses du 4 x 100 m en 42''53, record de Suisse), les amateurs ont été servis. D'autant que la Russe Mariya Lasitskene a fait courir le frisson en s'attaquant au record du monde de la hauteur avec une barre à 2m10. Elle a échoué, mais ses 2m06 franchis au 2e essai résonnent comme un exploit.

Le 400 m haies masculin, monté spécialement, n'était pas estampillé "Ligue de diamant" mais le niveau était très élevé. Kariem Hussein a fini comme un boulet pour gagner en 48''79 et coiffer sur le fil l'Américain Byron Robinson. C'est de loin son meilleur chrono de la saison.

Pour situer la performance de Hussein, l'Américain Michael Stigler, qui détient le 5e chrono mondial de l'année en 48''26, n'a pu faire mieux que 6e en 49''86. Et le double champion du monde, l'Américain Bershawn Jackson, a échoué au 4e rang en 49''04.

Van Niekerk était très attendu pour son grand retour sur le tour de piste, un an après son triomphe et son record du monde (43''03) des Jeux de Rio. Le Sud-Africain n'a pas déçu. Il a produit son effort dans la ligne opposée pour finir tout en maîtrise et même en roue libre sur les 10 derniers mètres. Il s'impose en 43''62, meilleure performance mondiale de l'année mais surtout record du meeting. Ce fait est tout sauf anodin si l'on sait que l'ancien record du stade était détenu par Michael Johnson depuis 1996 en 43''66, un temps que l'Américain avait établi juste avant son doublé 200-400 m aux JO d'Atlanta.

Van Niekerk avait déjà chipé à la "loco de Waco" ses records du monde du 300 m et du 400 m, il lui ravit désormais la suprématie à Lausanne. C'est certes moins important, mais cela démontre que l'athlète du Cap, qui brille aussi sur 100 et 200 m, a peut-être l'étoffe d'une superstar comme Bolt.

Justin Gatlin retrouve la forme au bon moment. "Le Guépard", 35 ans, a encore dominé la jeune génération pour remporter le 100 m en 9''96.

La reine européenne du sprint, la Néerlandaise Dafne Schippers, a comme il se doit dominé le 200 m. En 22''10, la Batave a signé son meilleur temps de la saison, tout comme la Bernoise Mujinga Kambundji, contente de sa 6e place en 22''82.

Francine Niyonsaba a été en démonstration sur 800 m. La vice-championne olympique du Burundi l'a emporté en 1'56''82, dans une course qui a vu la Saint-Galloise Selina Büchel sombrer au 10e rang, malgré un chrono convenable de 1'59''77.

Le 5000 m fut somptueux. Cette épreuve transformée en "trials" éthiopiens (sélections pour les Mondiaux) a permis à Muktar Edris de faire valoir sa pointe de vitesse finale pour l'emporter 12'55''23 (MPM).

ATS