Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour trouver un appartement, les locataires potentiels se livrent une bataille sans merci et peuvent aller jusqu'à tricher dans leurs dossiers de candidature, selon une enquête (image symbolique).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

Dans les grandes villes, c'est souvent la croix et la bannière pour décrocher l'appartement de ses rêves. Certains sont prêts à tout pour augmenter leurs chances. Selon un sondage, un Suisse sur sept trafique sa candidature afin de ressembler au locataire idéal.

Tabac, animaux de compagnie, instruments de musique ou hobby bizarre, 15% des personnes concernées avouent avoir omis un détail de ce genre dans leur dossier, révèle une enquête du comparateur en ligne comparis.ch publiée jeudi. La majorité d'entre eux, soit 78%, reconnaît que la combine a porté ses fruits. Et 80% sont prêts à recommencer.

Plus d'un Genevois et un Lausannois sur cinq (20%) admet avoir donné des informations fausses ou incomplètes dans son dossier de candidature. Les Alémaniques sont un peu plus "honnêtes". A Bâle, la proportion atteint 16%, à Zurich 13% et à Berne 12%.

Il n'est toutefois pas recommandé de faire des fausses déclarations, prévient comparis.ch dans son communiqué. En fonction du degré de l'omission, le mensonge peut éclater au grand jour. Les petites imperfections dans un dossier sont facilement compensées par une bonne impression personnelle lors de la visite, selon le comparateur en ligne.

Apparence importance

C'est à Genève qu'il est le plus difficile de trouver un logement. 53% des personnes interrogées estiment que le processus a été difficile. Elles sont 47% à Lausanne et 40% à Zurich. La recherche semble moins ardue à Bienne (23%), Winterthour (24%) et Lucerne (27%).

Un peu plus d'un tiers des personnes interrogées indiquent ne pas prêter attention à leur habillement en visitant un logement. Ils sont un peu moins d'un tiers à dire qu'ils s'habillent comme pour un entretien d'embauche.

A Lausanne (46%) et à Genève (45%), les locataires en recherche de l'objet de leurs rêves accordent plus qu'ailleurs beaucoup d'importance à leur apparence. Il faut dire que dans ces deux villes, il est particulièrement difficile de décrocher un appartement.

L'enquête de comparis.ch a été réalisée en ligne auprès de 1011 locataires dans les neuf plus grandes villes de Suisse. Elle s'est déroulée durant le mois de mai.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS