Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'année 2011 affiche une baisse du nombre des mariages et des partenariats enregistrés, alors que celui de naissances et de décès reste relativement stable. Ce sont là les principaux résultats de la statistique du mouvement naturel de la population de l'Office fédéral de la statistique (OFS) pour l'année 2011.

Quant à l'espérance de vie, elle continue d'augmenter. Chez les hommes, elle progresse de 80,1 ans en 2010 à 80,3 ans en 2011. Chez les femmes, elle se monte à 84,7 ans (2010: 84,5). L'écart entre l'espérance de vie des femmes et des hommes se réduit: il est de 4,4 ans en 2011, alors qu'il était de 5,7 ans en 2001.

En 2011, 80'800 enfants sont nés, soit une progression de 0,6% (+500) par rapport à l'année précédente. On observe deux évolutions différentes: d'une part, les femmes de moins de 30 ans mettent moins d'enfants au monde. Depuis 2001, les naissances ont diminué de façon moindre chez celles âgées entre 25 et 29 ans (-2%) et de façon plus marquée chez celles de moins de 25 ans (-16%).

Des enfants toujours plus tard

D'autre part, les femmes de 35 ans ou plus font davantage de bébés. Le nombre des naissances chez ces femmes a doublé depuis 2001. Ce changement de comportement, qui consiste à avoir des enfants plus tardivement, a pour conséquence l'augmentation continue de l'âge moyen de la mère à la naissance de son premier enfant. En 2011, il se monte à 30,4 ans, contre 28,9 ans en 2001.

Le nombre moyen d'enfants par femme recule, passant de 1,54 en 2010 à 1,52 en 2011. C'est la première année où l'on observe une légère diminution de cet indicateur. Depuis 2001 (1,38) et jusqu'en 2010, il n'avait fait que progresser. Les femmes de nationalité étrangère continuent à mettre au monde davantage d'enfants.

Mariages et partenariats en baisse

En 2011, 42'100 couples se sont mariés contre 43'300 un an auparavant (-2,7%). Sur ces 42'100 mariages, ceux conclus entre deux célibataires sont en baisse et passent de 29'300 en 2010 à 28'500 en 2011. La part des remariages diminue (32,3%). De 33,4% en 2001, elle atteint 32,3% en 2011. Un peu moins de 700 couples ont choisi la voie du partenariat enregistré en 2011, soit une baisse de 6,7%.

Le nombre de divorces baisse et passe de 22'100 en 2010 à 17'600 en 2011, soit un recul de plus de 20%. Il faut toutefois tenir compte d'une rupture de série dans la statistique des divorces: celle-ci ne se base plus sur les jugements rendus par les tribunaux, mais sur le registre informatisé de l'état civil. Les informations ne sont plus forcément saisies quand les deux époux sont de nationalité étrangère.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS