Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

En Suisse, le nombre de requérants d'asile syriens a augmenté, mais l'Office fédéral des migrations (ODM) ne s'attend pas à un afflux massif. Entre janvier et fin juin, l'ODM a enregistré 548 demandes d'asile de ressortissants syriens, une hausse de 83,3% par rapport à 2011.

Le nombre de demandes était néanmoins en léger recul au second trimestre, entre avril et juin, constate l'ODM.

"Le développement futur de ce phénomène est difficile à prévoir", notamment en raison de la situation trop confuse en Syrie, a confié à l'ats Jürg Walpen, porte-parole de l'ODM. Il table sur une hausse modérée, due au fait que la diaspora syrienne se localise plutôt en Suède et en Allemagne.

Les Syriens ayant jusqu'à présent fui vers la Suisse sont en majorité des personnes âgées et seul près d'un quart (26,9%) de ces requérants a obtenu l'asile cette année, précise M. Walpen. En 2011, ce chiffre avait atteint 20,7%.

150'000 dans les pays voisins

Si, peu de Syriens ont pris le chemin de la Suisse, plus de 150'000 réfugiés ont fui dans les pays voisins, selon le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR). Ces personnes vivent dans des conditions "précaires qui tendent à se détériorer davantage", a dénoncé Caritas Suisse dans un communiqué.

Dans son rapport annuel sur la Syrie, la Direction du développement et de la coopération (DDC) a évoqué une "situation de plus en plus dramatique" et a annoncé une aide supplémentaire de deux millions de francs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS