Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Chez les principaux voyagistes suisses, les réservations pour l'Egypte et la Tunisie ont décollé par rapport à l'année précédente, mais restent à de faibles niveaux (archives).

KEYSTONE/MARTIN RUETSCHI

(sda-ats)

L'insécurité géopolitique actuelle préoccupe moins les Suisses qu'il y a un an. Aux prochaines vacances d'automne, ils seront plus nombreux à partir pour l'Egypte ou la Tunisie. Même la Turquie a retrouvé les faveurs des vacanciers helvétiques.

Chez Hotelplan Suisse, les réservations pour l'Egypte ont jusqu'ici grimpé de 26% par rapport à l'année précédente. Comme cette destination est avant tout plébiscitée en automne et en hiver, le voyagiste de Migros s'attend à un bond de la demande à l'approche des congés d'octobre.

Du côté de la Tunisie, les réservations ont décollé de 85%. "L'Egypte et la Tunisie n'ont pas connu récemment d'attentats et les médias parlent moins de "terrorisme" dans ces deux destinations", constate Prisca Huguenin-dit-Lenoir, porte-parole d'Hotelplan Suisse. "Du coup, les clients ont moins peur et sont à nouveau plus nombreux à opter pour ces deux pays."

Vol spécial

Même scénario chez TUI Suisse: la demande pour l'Egypte a décollé de 60%, celle pour la Tunisie de 80%. Ces deux destinations sont surtout appréciées des amateurs de sports aquatiques. En octobre, TUI Suisse prévoit même un vol spécial depuis Zurich vers Hurghada.

Des dessertes supplémentaires à destination d'Hurghada et de Marsa Alam sont également à l'ordre du jour chez Kuoni Suisse cet automne. Les réservations vers l'Egypte se sont stabilisées, celles pour la Tunisie se rétablissent, selon Markus Flick, porte-parole du voyagiste, qui lie le phénomène avant tout aux prix avantageux.

Les trois tours opérateurs soulignent toutefois que la demande tant vers l'Egypte que vers la Tunisie s'était effondrée l'an passé. Les chiffres actuels évoluent donc encore à de faibles niveaux.

La Turquie plus ou moins stable

En ce qui concerne la Turquie, le tableau reste mitigé. Chez Hotelplan, les réservations ont chuté de 15% en comparaison annuelle."La situation politique reste instable, c'est pourquoi moins de clients songent à y passer leurs vacances", commente Huguenin-dit-Lenoir.

En général, les séjours en Turquie sont achetés à très court terme. Il faut donc encore s'attendre à des réservations "last-minute".

Kuoni assure en revanche - sans citer de chiffres - que la demande pour la Turquie se développe "mieux que prévu" et devrait atteindre le niveau de l'année précédente. Idem chez TUI Suisse: pour les vacances d'automne, les réservations pour la Turquie du sud s'avèrent stables.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS