Navigation

Les Warriors voulaient boycotter le match de mardi

Ce contenu a été publié le 30 avril 2014 - 13:16
(Keystone-ATS)

Genève - Les joueurs de Golden State avaient prévu de boycotter le cinquième match du quart de finale de la Conférence Ouest de NBA qui les oppose aux Los Angeles Clippers.
Les Warriors ne sont pas passés à l'acte en raison de la suspension à vie infligée au propriétaire des Clippers Donald Sterling pour des propos racistes. Ils avaient prévu d'effectuer normalement leur préparation et même de présenter leur cinq majeur sur le terrain avant de quitter le parquet dès que le ballon aurait été lancé par l'arbitre, selon différents médias américains. Ils espéraient que les joueurs des Clippers suivent leur mouvement de révolte, mais ont été satisfaits par la lourdeur de la sanction dont a écopé Donald Sterling.
"Cela aurait été notre unique opportunité d'exprimer notre opinion et de montrer que nous n'accepterions pas autre chose qu'une sanction exemplaire", a expliqué le shooteur de Golden State Stephen Curry. Les Warriors avaient envisagé d'agir plus tôt, avant de décider de laisser le patron de la NBA Adam Silver prendre position.
Les joueurs de la franchise californienne n'ont jamais eu peur des sanctions auxquelles ils auraient pu faire face en cas de boycott. Ils avaient même prévu d'autres actions pour les matches suivants...

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.