Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La seconde des deux sondes lunaires de la Nasa s'est placée en orbite de la Lune comme prévu dimanche. Elle marque ainsi le succès du début de la mission visant à dévoiler les secrets de l'intérieur du seul satellite naturel de la Terre, a indiqué l'agence spatiale.

GRAIL-B ("Gravity Recovery And Interior Laboratory") a pu s'insérer dans l'orbite lunaire à 22h43 GMT (23h43 en Suisse) après avoir actionné son moteur principal durant 40 minutes au dessus du pôle sud de la Lune pour freiner sa vitesse, ont confirmé les responsables de la mission au Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la Nasa à Pasadena, en Californie.

La veille, suivant une procédure similaire, sa jumelle GRAIL-A, était parvenue à s'insérer en orbite de la lune à 22h00 GMT. Les deux vaisseaux spatiaux sont parvenus à destination après un voyage de trois mois et demi.

Travaillant de concert, GRAIL-A et GRAIL-B étudieront la lune comme jamais auparavant, souligne le patron de la Nasa, Charles Bolden, dans un communiqué de l'agence. "Les sondes spatiales jumelles GRAIL vont énormément étendre les connaissances de notre lune et l'évolution de nôtre propre planète", souligne-t-il.

Les deux sondes se trouvent sur une orbite elliptique quasi-polaire. Elle leur fait faire le tour de la Lune en onze heures et trente minutes.

La distance Terre-Lune est d'environ 402'336 kilomètres et les astronautes d'Apollo mettaient trois jours pour la parcourir. Lancées de la base militaire de Cap Canaveral en Floride le 10 septembre 2011, les deux sondes GRAIL ont mis trente fois plus de temps et parcouru plus de quatre millions de km pour atteindre l'orbite de la lune.

ATS