Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le relais suisse féminin a pris la 4e place du 4 x 100 m au meeting de Londres (Ligue de diamant), en 43''25.

Cette performance se situe dans la lignée des attentes, à 0''31 du record national, par une température plus que fraîche (13 degrés).

Comme l'espérait le coach Laurent Meuwly, le quatuor (Marisa Lavanchy, Lea Sprunger, Mujinga Kambundji et Sarah Atcho) a devancé la Pologne (6e) et la France (7e), deux de ses principales rivales au plan continental. Les Etats-Unis, sans aligner leurs meilleures sprinteuses, se sont aisément imposées en 42''32, devant les excellents Pays-Bas de Dafne Schippers (42''69) et la Grande-Bretagne (42''80).

Pour espérer viser une finale dans un mois aux Mondiaux de Pékin, les Suissesses devront probablement courir quatre dixièmes plus vite. Vendredi, au Stade olympique, Marisa Lavanchy a effectué un excellent départ, au couloir 9. En position no 3, Kambundji n'a pas fait la différence, transmettant tant bien que mal à Sarah Atcho (20 ans), qui a bien tenu le choc, sous une pluie battante. La jeune Lausannoise fait partie de celles, avec Joëlle Golay, Salomé Kora ou Fanette Humair, appelées à remplacer cette année Ellen Sprunger. Elle représente aussi une vraie solution d'avenir.

ATS