Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Liverpool a étonné le monde du ballon rond en réalisant une très grande performance dans son quart de finale aller de Ligue des champions. Les Reds ont battu Manchester City 3-0.

Les hommes de Jürgen Klopp ont dominé ce derby anglais grâce à un récital offensif de rêve en première mi-temps et une défense de fer ensuite.

Liverpool a en effet marqué trois buts avant le thé. Mohamed Salah, irrésistible cette saison, a ouvert le score dès la 12e pour sa 38e réussite de l'exercice. D'une frappe limpide des 20 mètres, Oxlade-Chamberlain a inscrit le numéro deux à la 21e. Et Salah s'est mué en passeur pour le 3-0 marqué de la tête par Mané (31e).

Salah blessé

Mais le match de l'attaquant égyptien prenait fin en début de seconde période. Touché aux adducteurs, l'ancien Bâlois cédait son poste à la 52e. Les fans des Reds ne retenaient pas une certaine inquiétude...

Manchester City se montrait alors plus entreprenant au fil des minutes alors que les Reds reculaient sous la pression. La débauche d'énergie des 45 minutes initiales commençait à peser. La sortie de Salah privait aussi Liverpool d'une arme fatale pour dévorer les espaces.

L'arrière-garde locale, souvent sujette aux critiques, a été impeccable. Les deux latéraux, Alexander-Arnold et Robertson ont notamment très bien tenu leur poste. La charnière, avec la présence rassurante de Van Dijk, a su museler les attaquants des Citizens qui, malgré leur domination territoriale, n'ont jamais réussi à se montrer dangereux ni à cadrer le moindre tir!

Défense malmenée

La défense de City, assemblée à gros coups de dizaines de millions de livres, a par contre tangué en première mi-temps face aux vagues d'assaut rouges, à l'image de Walker sur le premier but. Les futurs champions d'Angleterre ont été étouffés par le pressing et l'énergie de leurs adversaires.

Les joueurs de Jürgen Klopp, poussés par un public en extase, ont appliqué à la lettre les consignes du manager allemand et présenté un très convaincant show de heavy metal football, comme il aime à le présenter. De la vitesse, de l'agressivité dans les duels, du réalisme dans la zone de vérité et une énorme intensité, tous les ingrédients ont été réunis pour que le favori mancunien passe une soirée très inconfortable à Anfield Road.

En Premier League, Manchester City n'a été battu qu'une fois cette saison: par Liverpool le 14 janvier dans ce qui a été le match le plus fou de l'année (4-3). Ce succès a visiblement insufflé une grosse confiance aux joueurs des Reds, qui ont vraiment pris conscience que leur jeu pouvait poser de gros problèmes aux hommes de Pep Guardiola.

3-0, la facture est lourde. Mais Liverpool n'a pas encore son billet en poche pour les demi-finales. Mardi prochain, les Citizens auront soif de revanche. Et ils pourront se remémorer la visite des Reds en septembre dernier chez eux, qui s'était conclue par une large défaite 5-0...

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS