Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Heiko Vogel a-t-il l'étoffe d'un grand entraîneur ? La venue de Benfica au Parc St-Jacques apportera un premier élément de réponse aux décideurs du FC Bâle.
Successeur de Thorsten Fink depuis jeudi dernier, cet Allemand de 35 ans qui ne fut qu'un joueur amateur se retrouve ce mardi à la croisée des chemins. Avec une victoire, il donnera au FCB la possibilité de jouer vraiment sa qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Et aura sans doute convaincu ses dirigeants de prolonger son contrat d'entraîneur de la première équipe qui ne court que jusqu'à la fin de l'année.
"En tant qu'assistant de Fink, j'étais très proche des joueurs, explique Heiko Vogel. Ma "promotion" ne va pas vraiment changer la donne. Je ressens un soutien unanime autour de moi". A l'image du capitaine Marco Streller qui affirme que le nouvel entraîneur bénéficie auprès de l'équipe à la fois d'une confiance totale et d'un très grand respect.
L'ancien mentor des juniors du Bayern Munich sera confronté mardi soir à un défi immense: battre une équipe qui reste sur quinze matches sans défaite et dont le potentiel offensif est de toute première force. Une équipe qui sera, surtout, avertie du péril auquel elle fera face au Parc St-Jacques après le résultat ramené par les Rhénans de Manchester il y a trois semaines.
A Old Trafford, le FCB a signé l'un des plus beaux exploits d'un club suisse sur la scène européenne en obtenant le partage des points (3-3) après avoir été mené 2-0. Un exploit réalisé, faut-il le rappeler, sans son meilleur joueur, Xherdan Shaqiri qui purgeait son dernier match de suspension.
Avec le retour d'un Shaqiri qui sera sans doute affûté comme jamais, Heiko Vogel n'est pas vraiment désarmé pour cette rencontre contre Benfica. La performance de choix de Streller et d'Alex Frei à Old Trafford procure également des raisons d'y croire vraiment. Les deux attaquants n'avaient jamais livré un match aussi abouti à ce niveau. S'ils évoluent dans le même registre, tous les espoirs sont permis.

ATS