Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Les deux équipes qui évoluaient à l'extérieur ont gagné: le Real Madrid s'est imposé 3-0 à Nicosie contre l'APOEL, alors que Chelsea l'a emporté 1-0 contre Benfica à Lisbonne.
Après avoir longtemps séché contre le hérisson chypriote, dont l'organisation défensive s'est avérée très efficace, le Real a fini logiquement par passer l'épaule en fin de rencontre dans ce quart de finale aller de la Ligue des champions. Il a fallu l'entrée en jeu de Kaka à la 64e pour donner davantage d'inspiration à la manoeuvre des Merengue. C'est d'ailleurs l'ancien Ballon d'Or brésilien qui offrait le premier but à Benzema (74e).
L'attaquant français, auteur de sa 26e réalisation de la saison toutes compétitions confondues, se faisait ainsi pardonner un horrible raté à la 33e, quand il manquait le but vide sur un service de Sahin. Les Madrilènes, qui peuvent déjà tranquillement préparer la demi-finale, doublaient la mise sur un bon travail de Marcelo, l'autre remplaçant, conclu par Kaka (82e) avant que Benzema n'ajoute le numéro trois à la 90e.
Un bref regard sur les statistiques indique ce que fut cette rencontre. Le Real a affiché une possession de balle de 70% et a tiré à 24 reprises en direction du but adverse, contre... zéro aux Chypriotes! La production offensive du petit poucet de la compétition a été nulle. Mais les supporters du club, dont le budget est 50 fois inférieur à celui du Real, ne lui en ont pas voulu.
Chelsea peut également se montrer satisfait de sa soirée. Les Londoniens repartent du stade de la Luz avec un avantage précieux d'une longueur. Le but, inscrit par Kalou à la 75e, doit beaucoup à Torres, auteur d'une belle action qui lui a permis de servir l'Ivoirien sur un plateau.
Les protégés de Roberto di Matteo, qui ont été bousculés surtout en début de seconde période, peuvent remercier leur gardien Cech, auteur d'un arrêt remarquable sur une tête de Jardel (67e), ainsi que... l'arbitre, qui oubliait de sanctionner une main évidente de Terry dans sa surface (60e).
Benfica regrettera sans doute d'avoir trop tergiversé en première mi-temps. Les Portugais ont évolué trop bas et ont peiné à porter le danger dans la surface adverse. Chelsea a lancé quelques actions percutantes, souvent par Ramires, très tranchant sur le côté droit. Les Anglais se créaient une belle occasion sur un tir tendu de Meireles à la 40e, sur lequel Artur devait se détendre.
Ce score ne laisse pas le choix aux Portugais. Ils devront attaquer à Stamford Bridge s'ils entendent poursuivre leur chemin dans la compétition. Cela promet un match retour ouvert et intéressant.

ATS