Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Heiko Vogel peut, comme Thorsten Fink après le nul à Manchester, se vanter d'avoir permis à un club suisse de faire un point chez un grand d'Europe. L'Allemand s'est montré plus que satisfait.
"Je dois bien sûr féliciter mon équipe pour ce résultat, face à un grand adversaire qui a été dangereux jusqu'à la fin. Ce nul est plus que mérité." L'entraîneur de Bâle a, en plus du point récolté à Lisbonne, trouvé un autre motif pour se réjouir. Privé de nombreux cadres, le FCB a quand même su faire face.
"Je considère que notre équipe, ce n'est pas seulement 11 joueurs, mais 25. Nous avons pu voir que nous avions de la profondeur sur le banc, même avec les absences très lourdes de Streller et Frei, nos deux meilleurs attaquants. D'ailleurs, je tiens à relever que Zoua et Chipperfield ont fait un grand match."
Hommage aussi au capitaine d'un soir, Benjamin Huggel, buteur salvateur à La Luz. "Beni n'a pas seulement marqué, il s'est comporté en leader sur le terrain."
Alors, Heiko Vogel veut croire en la bonne étoile des Bâlois dans cette Ligue des champions. "Les grands favoris demeurent Manchester United et Benfica. Mais cette succession de bons résultats nous permet d'être encore dans la course. Rien n'a changé pour nous, qui devons continuer à simplement nous concentrer sur le prochain match."
Remplaçant le suspendu Jorge Jesus sur le banc de Benfica, Raul Jose a reconnu la valeur de Bâle. "C'est une bonne équipe, qui fait bien circuler le ballon. Je rappelle qu'elle a aussi fait match nul à Manchester..." Et de se projeter vers l'avenir. "Ce n'était pas le résultat que nous voulions, mais nous conservons toutes nos chances de qualification."

ATS