Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Hockey sur glace - Près de six mois après son grave accident, Kevin Lötscher a retrouvé la glace. L'attaquant s'est trouvé un peu "bancal" et incertain sur ses patins.
La question de son retour au plus haut niveau n'a pas encore été tranchée. Depuis sa sortie de l'Hôpital de l'Ile à Berne au mois de septembre, l'international helvétique s'est astreint à un entraînement de trois semaines dans la capitale. Son directeur sportif Sven Leuenberger le voit "progresser jour après jour".
Le Valaisan n'était quant à lui pas content de ses sensations. "C'est encore un peu bancal, a souri l'ancien Biennois à la suite de quelques exercices faciles. Je continue à prendre les choses dans l'ordre." Lötscher est toutefois encore bien loin de pouvoir faire son retour en LNA, malgré des niveaux de force et d'endurance presque revenus à la normale.
L'attaquant a toujours de la peine avec la coordination de ses mouvements et ses repères dans l'espace, ce qui était attendu. Une autre surprise a attendu le Bernois: "Le côté droit de mon corps n'est pas au niveau de mon côté gauche", a-t-il assuré. Son accident a en effet endommagé l'endroit de son cerveau qui commande cette partie de son anatomie.
Dans la vie de tous les jours, Kevin Lötscher n'est quasiment plus ennuyé. Son prochain objectif est de se tester au volant d'une voiture, lui qui n'a pu se déplacer qu'en tram jusqu'ici. "C'est excitant de retrouver la glace, s'est félicité celui qui ne se souvient toujours pas des quelques jours avant son accident. Cela m'a beaucoup manqué. Je sais ce qu'est être un sportif de haut niveau et je veux absolument retrouver ces sensations."

ATS