Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Avaloq va supprimer 115 emplois à Zurich et Thalwil (ZH) sur les 1250 que compte au total le développeur zurichois de logiciels bancaires. Un porte-parole de la société a confirmé à l'ats l'information publiée vendredi dans plusieurs médias, sans vouloir livrer de détails.

Interrogée également par l'ats, Denise Chervet, la secrétaire centrale de l'Association suisse des employés de banques (ASEB) a pour sa part précisé que le personnel d'Avaloq n'est pas syndiqué. Ce cas démontre avec quelle facilité il est possible de procéder à des licenciements en masse lorsque les employés ne sont pas organisés, a-t-elle ajouté.

L'entreprise, présente également à Freienbach (SZ), Genève, Francfort, Paris, Luxembourg, Londres, Vienne, Singapour et Hong Kong notamment, a prévu un plan social selon les articles de presse. Les moyens libérés par la restructuration serviront à financer l'expansion des activités à l'étranger.

La firme prévoit entre autres de développer ses activités en Ecosse, où quelque 500 salariés pourraient y être recrutés. Avaloq, qui développe son propre système, appelé Avaloq Banking, a vu ses effectifs s'étoffer fortement l'an passé après la reprise de 51% des parts de la société luganaise B-Source et ses quelque 600 employés.

Vive expansion

A la suite de cette expansion, l'entreprise a décidé de procéder à un examen de ses structures. L'analyse a démontré qu'un effectif de 1000 salariés en Suisse devrait suffire pour répondre à la demande prévisible sur le marché intérieur d'Avaloq.

D'autre part, la situation du marché s'est encore dégradée avec l'appréciation du franc et la crise de la dette en Europe. Dans ce contexte, auquel il faut ajouter le renforcement des exigences réglementaires envers les banques, de nombreux établissements cherchent à maintenir leurs marges, notamment par l'entremise de réductions de coûts et d'investissements.

Le système d'Avaloq est notamment utilisé par quatre banques cantonales. La société, qui ne dévoile pas ses résultats financiers, tablait en octobre sur un chiffre d'affaires de 360 millions de francs pour 2011.

ATS