Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Logitech a augmenté ventes et bénéfice net lors de son exercice décalé 2016/2017, clos fin mars (archives).

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

Logitech signe un exercice record après son recentrage sur le commerce de détail. Le numéro un mondial des périphériques informatiques a étoffé de 9% son chiffre d'affaires à 2,2 milliards de dollars (2,18 milliards de francs) au terme de l'année fiscale 2016/2017.

Une fois de plus, le groupe sis à Lausanne et Newark, en Californie, a dépassé ses propres attentes, et celles du marché. Le bénéfice net pour l'exercice clos fin mars s'inscrit à 191,5 millions de dollars, contre 119 millions une année auparavant, a annoncé dans la nuit de mardi à mercredi Logitech.

Le résultat d'exploitation a décollé de plus de moitié à 197 millions de dollars, le meilleur résultat en neuf ans, constate la firme. Présenté hors normes comptables GAAP, soit sans comptabilisation des plans de rémunérations, des amortissements et des coûts de restructuration notamment, il s'est amélioré de 33% à 238 millions.

"Notre performance annuelle 2017 démontre la force de notre stratégie", se félicite le patron du groupe Bracken Darrell, cité dans le communiqué. "Pour la quatrième année consécutive, nous avons accéléré la croissance des ventes au détail. Et il ne s'agit là que d'un début", a-t-il complété.

Sur le seul quatrième trimestre, l'entreprise a réalisé un chiffre d'affaires de 496 millions de dollars, en progrès de 15% sur un an.

Record sans OEM

Les revenus de la vente au détail - qui constitue désormais l'unique division - ont crû de 13% en comparaison annuelle. Pour rappel, fin 2015, le groupe a abandonné son activité de fournisseur direct d'accessoires aux fabricants informatiques (OEM), segment qui avait contribué l'an dernier à environ 3,5% du chiffre d'affaires total.

La majorité des segments affichent une croissance à deux chiffres. Celui des accessoires pour vidéoconférence a grimpé de 40% à 125 millions de dollars, suivi par celui des haut-parleurs mobiles (+30% à près de 300 millions).

Les produits traditionnels ont connu une évolution plus mitigée. Les ventes de souris n'ont engrangé que 1% à 498,2 millions de dollars et celles des claviers 11% à 478 millions. Quant à l'activité des accessoires pour tablettes, elle reste en souffrance: ses revenus ont chuté de plus d'un quart d'un exercice à l'autre, pour tomber à 76 millions.

Prévisions confirmées

La direction n'en qualifie pas moins l'exercice écoulé de "tournant". A 37,4% au 4e trimestre, la société a délivré la meilleure marge brute de son histoire, relève dans le communiqué le chef des finances Vincent Pilette, tout en soulignant les investissements dans la croissance.

Pour l'exercice 2017/2018, Logitech confirme les prévisions formulées début mars devant les investisseurs. Côté ventes, le groupe escompte une progression à un chiffre dans la partie supérieure du spectre. Le résultat opérationnel (non GAAP) est lui attendu entre 250 et 260 millions de dollars.

La veille, le fabricant a confirmé l'actualité du nouveau programme de rachat d'actions portant sur 250 millions de dollars, annoncé en mars. Le démarrage est prévu dans le courant du mois de mai, une fois obtenu l'aval de la commission des OPA (COPA).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS