Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Plus de 9000 personnes, en majorité des civils, auraient été tuées en Syrie selon une ONG syrienne depuis l'éclatement il y a un an de la révolte populaire. Sur le terrain, des manifestants pro-Assad défilent dans plusieurs villes, alors que des réfugiés syriens affluent en Turquie.

D'après l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), basée à Londres, 9113 personnes ont été tuées, dont 6645 civils, 1997 militaires et membres des services de sécurité et 471 rebelles.

Les militants pro-démocratie commémoraient jeudi le premier anniversaire de la révolte, réprimée dans le sang par le régime qui n'en reconnaît pas l'ampleur et l'assimile à du "terrorisme".

Selon l'ONU, plus de 30'000 Syriens fuyant les violences se sont réfugiés dans les pays voisins et quelque 200'000 ont été déplacés à l'intérieur du pays depuis le 15 mars 2011.

Au fil des mois, les manifestations pacifiques ont été éclipsées par la militarisation croissante de la révolte, l'Armée syrienne libre (ASL), constituée notamment de déserteurs, disposant d'un armement de plus en plus conséquent.

Nouvel afflux de réfugiés en Turquie

Sur place, des dizaines de milliers de Syriens manifestaient jeudi dans plusieurs villes du pays. Ils répondaient à l'appel du régime de Bachar al-Assad, à l'occasion du 1er anniversaire de la révolte. Par ailleurs, la Turquie fait face à un nouvel afflux de réfugiés syriens.

La télévision officielle syrienne a montré les images de dizaines de milliers de personnes portant des portraits du président Assad sur la place des Omeyyades à Damas et dans les principales places d'Alep (nord), deuxième ville du pays, Lattaquié (nord-ouest) Soueida (sud) et Hassaka (nord-est). Il s'agit de villes relativement peu touchées par la contestation.

Un millier de réfugiés syriens ont franchi la frontière turque ces 24 dernières heures, portant à plus de 14'700 le nombre de fugitifs syriens en Turquie. Parmi la nouvelle vague d'arrivants se trouve un général syrien, a rapporté jeudi le ministère turc des Affaires étrangères.

ATS