Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Orascom Development a notamment souffert des effets de change en 2016 (archives).

KEYSTONE/ALEXANDRA WEY

(sda-ats)

Orascom Development (ODH) confirme son avertissement sur pertes publié la semaine dernière pour l'exercice 2016. Le groupe immobilier et hôtelier helvético-égyptien a essuyé un déficit après minoritaires de 196,4 millions de francs, contre 19 millions un an plus tôt.

L'entreprise basée à Altdorf a notamment souffert de la décision de la banque centrale égyptienne de laisser flotter sa devise, avec un impact estimé à 146,1 millions de francs, indique mardi dans un communiqué le groupe du financier et entrepreneur égyptien Samih Sawiris, coté à la Bourse suisse.

L'appréciation de 102,7% du dollar par rapport à la livre égyptienne a entraîné une substantielle réévaluation des dettes du groupe dans la monnaie américaine. Une forte volatilité et des turbulences sur les marchés ont également pesé, ainsi que des correctifs de valeur à hauteur de 32,9 millions de francs.

Le chiffre d'affaires s'est pour sa part replié à 237,4 millions de francs, contre 306,1 millions lors de l'exercice précédent. Les revenus des hôtels sont ressortis à 120,2 millions (124,2 millions en 2015) et ceux de l'immobilier à 65,4 millions, contre 66,4 millions un an plus tôt.

L'entreprise helvético-égyptienne examine la vente de ses actifs les moins rentables, en vue de réduire sa dette. La valorisation de certains projets achevés, pour l'heure comptabilisée à prix coûtant, sera aussi réévaluée.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS