Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les manifestants anti-WEF sont restés pacifiques en défilant dans les rues de Berne.

KEYSTONE/EPA KEYSTONE/CHRISTIAN MERZ

(sda-ats)

Un bon millier de personnes ont manifesté samedi à Berne contre le Forum économique mondial (WEF) de Davos. Bien que bruyant, le défilé est resté pacifique. La police était présente mais s'est fait discrète.

Les milieux autonomes de gauche avaient appelé à la manifestation anti-WEF. Cette année, la venue annoncée du président américain Donald Trump à Davos (GR) a fait grossir les rangs des protestataires, qui étaient moins nombreux ces dernières années.

La manifestation n'était pas autorisée. Le Groupe de jeunesse révolutionnaire de Berne, qui a appelé à défiler, n'en avait pas fait la demande. Les participants se sont réunis dans l'après-midi au centre-ville. La police était bien présente, mais a fait preuve de retenue, procédant à quelques contrôles de personnes.

Le cortège a voulu se rendre devant l'ambassade des Etats-Unis, mais la police lui a barré le chemin. La Place fédérale avait également été bouclée. Aucune altercation ni dégât n'avaient été signalés au terme de la manifestation, qui s'est dissoute vers 16h30 devant la Reitschule, le centre autonome de la ville.

Dans plusieurs villes

Au début des années 2000, la contestation des opposants à la globalisation contre le WEF était à son comble. Depuis lors, la rencontre est placée sous très haute sécurité et Davos ressemble à un camp retranché.

Les manifestations avaient par la suite essaimé dans d'autres villes suisses, dont Berne. Elles dégénéraient toujours en batailles de rue. Progressivement, le chahut des anarchistes autonomes de gauche a supplanté les critiques des milieux anti-globalisation, qui portaient sur le contenu du Forum économique mondial. De nombreux opposants à la globalisation ont donc essayé de communiquer leurs revendications par d'autres moyens.

Ces dernières années, les protestations contre le WEF se sont calmées. Mais la venue de Donald Trump pourrait raviver les émotions. Une manifestation est annoncée pour le 23 janvier à Zurich sous le slogan "Trump: Welcome to Hell" ("Trump: bienvenue en enfer"). Les organisateurs ont demandé une autorisation, selon leurs propres indications. Le même jour, le WEF débutera à Davos.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS