Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La loi proclame que seuls les Juifs ont le droit à l'autodétermination dans le pays (archives).

KEYSTONE/EPA/ABIR SULTAN

(sda-ats)

Plusieurs dizaines de milliers de personnes, notamment des arabes de la communauté druze, se sont rassemblées samedi soir à Tel Aviv sur la place Yitzhak Rabin. Ils protestaient contre la nouvelle loi proclamant qu'Israël est "l'Etat nation du peuple juif".

Face au tollé soulevé à l'étranger comme en Israël, le Premier ministre Benjamin Netanyahu défend ardemment cette loi, qui proclame que seuls les Juifs ont le droit à l'autodétermination dans le pays et rabaisse le statut de l'arabe, jusqu'alors langue officielle.

Selon M. Netanyahu, cette loi aiderait à empêcher les Palestiniens et les migrants illégaux de demander la nationalité israélienne. "La loi Etat-nation empêche, par exemple, l'exploitation de la clause de regroupement familial, qui a permis à de nombreux, nombreux Palestiniens d'être absorbés par le pays", a-t-il dit à l'ouverture du conseil des ministres. "Elle nous permettra aussi de bloquer l'entrée future des travailleurs immigrés".

"L'Etat d'Israël est l'état national du peuple juif. Israël est un état juif et démocratique", a martelé M. Netanyahu, précisant que les "droits individuels" étaient déjà garantis par "de nombreuses lois". "Personne n'a porté atteinte -et personne n'a l'intention de nuire- à ces droits individuels, mais sans la loi Etat-nation, il sera impossible d'assurer pour les générations (à venir) le futur d'Israël en tant qu'Etat national juif", a-t-il poursuivi.

Dimanche, M. Netanyahu a évoqué le "lien étroit" entre l'Etat hébreu et la communauté druze pour qui cette loi fait d'eux des citoyens de seconde classe. Il a annoncé la formation d'un comité ministériel spécial pour renforcer ces relations.

Minorité religieuse

Les Druzes sont des Arabes membres d'une minorité religieuse, émanation de l'islam qui incorpore des éléments d'autres fois. Leurs communautés les plus importantes sont établies au Liban et en Syrie. En Israël, ils sont autour de 120'000, soit moins de deux pour cent de la population.

Contrairement aux autres Arabes israéliens, qui sont pour l'essentiel exemptés de service militaire, les Druzes effectuent leur service et sont largement actifs dans le système de gouvernance et dans les médias. Certains s'élèvent à de hautes fonctions politiques ou militaires.

"Nul ne peut nous donner des leçons de loyauté, les cimetières militaires témoignent en notre faveur. Malgré notre absolue loyauté, l'Etat ne nous considère pas comme des égaux", a déclaré le chef spirituel de la communauté druze, le cheikh Muwafaq Tarif, dans son discours devant les manifestants, parmi lesquels se trouvaient nombre de Juifs.

Samedi, quelque 50'000 personnes, selon les médias israéliens, ont participé à une manifestation dénonçant la nouvelle législation. La gauche israélienne et les dirigeants de la communauté arabe israélienne ont également condamné la nouvelle loi.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS