Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Manor supprime 70 de ses 11'500 places de travail. La chaîne suisse de grands magasins justifie cette réduction par la situation actuelle de ses ventes, marquées par le franc fort et un climat de consommation difficile.

Il faut s'attendre à trente licenciements au maximum d'ici la fin de l'année, a indiqué à l'ats la porte-parole de Manor, Elle Steinbrecher. Elle confirmait une information parue dans l'hebdomadaire économique alémanique "Handelszeitung" de jeudi. Des mesures de soutien individuelles seront mises en place.

La majorité des postes supprimés pourra l'être grâce à des fluctuations naturelles, qui sont en général élevées dans le commerce de détail, a ajouté Manor. Le groupe aura aussi recours au travail à temps partiel et à des retraites anticipées.

Manor, qui possède 69 magasins à travers la Suisse, n'est pas le seul distributeur à biffer des emplois. Migros a déjà fait de même en raison de la baisse du chiffre d'affaires dans ses filiales situées dans les régions frontalières.

ATS