Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Athlétisme - Viktor Röthlin est de retour parmi les cracks. Il a pris la 5e place du marathon de Tokyo en 2h08'32, le meilleur temps réalisé par un Européen depuis 2009, sur les talons de Haile Gebreselassie (4e).
Avec ce résultat et chrono, son meilleur depuis sa double embolie pulmonaire il y a trois ans, l'Obwaldien acquiert la confiance dont il avait besoin en vue des Jeux de Londres. Il a su encaisser un début de course ultrarapide (passage à mi-parcours en 63'20 environ) pour rester sans cesse dans le sillage des meilleurs.
L'épreuve a été remportée par le Kényan Michael Kipyego, un ancien champion du monde juniors de 3000 m steeple victorieux en 2h07'37. Kipyego est revenu très fort dans les cinq derniers kilomètres, profitant de la défaillance du légendaire éthiopien Gebreselassie qui menait alors la course. Le Kényan n'est cependant pas parvenu à battre le record du parcours que Röthlin avait établi lors de sa victoire sur ce prestigieux marathon en 2008 (2h07'23, record de Suisse).
Avec sa performance de dimanche, le champion d'Europe retrouve quasiment le niveau de ses grandes années, 2007 et 2008, soit avant que ses ennuis de santé ne l'obligent à de longs mois d'inactivité. Le médaillé de bronze des Mondiaux 2007 démontre ainsi une résilience dont peu d'observateurs l'estimaient capable, à un âge avancé même pour un marathonien (37 ans) et deux semaines après être devenu père.
Le marathon de Tokyo est le plus populaire du monde, avec chaque année plus de 200'000 demandes d'inscription pour "seulement" 30'000 élus (partants) environ.

ATS