Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, a donné le coup d'envoi de l'introduction en bourse de Facebook lors d'une présentation devant des centaines d'investisseurs lundi à New York. Le réseau social entend lever environ 10,6 milliards de dollars de l'opération.

Facebook vise une fourchette d'entrée en Bourse située entre 28 et 35 dollars, valorisant le groupe entre 77 et 96 milliards de dollars. Cet objectif reflète le potentiel de croissance que beaucoup attendent de cette entreprise à la trajectoire stupéfiante, désormais présente dans plusieurs pans de l'économie numérique, de la vente en ligne à la publicité.

La semaine dernière, Facebook a fait état d'une baisse de son chiffre d'affaires par rapport au trimestre précédent. Le chiffre d'affaires, qui a représenté 1,06 milliard de dollars de janvier à mars, a baissé de 6% par rapport aux trois derniers mois de 2011.

Plus de poids que Delle et HP réunis

Pour son entrée en bourse en 2004, Google avait levé un peu moins de deux milliards de dollars.

Avec un capitalisation boursière qui approchera 100 milliards de dollars, Facebook pourra rivaliser avec Amazon et Cisco Systems dont les capitalisations boursières sont légèrement supérieures à 100 milliards de dollars. Si le chiffre d'un peu moins de 100 milliards de dollars se confirme, le poids boursier de Facebook sera nettement supérieur à celui de Hewlett-Packard et Dell mis ensemble.

ATS