Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le député zougois UDC Markus Hürlimann peut compter sur le soutien de la section locale de son parti. Les membres de l'UDC de Baar (ZG) se sont réunis vendredi soir pour débattre des événements liés au scandale sexuel dans lequel leur camarade est mis en cause.

Une participante a demandé à M. Hürlimann de se retirer du Parlement zougois. Une majorité a toutefois estimé cette exigence exagérée et a soutenu le député, appelant à l'unité du parti. M. Hürlimann a lui-même affirmé qu'il était "absolument innocent".

Le Ministère public mène une enquête préliminaire contre cet homme de 40 ans pour soupçon de viol. Il poursuit cette procédure malgré des analyses négatives de sang et de cheveux de sa collègue écologiste Jolanda Spiess-Hegglin qui le soupçonne d'avoir abusé d'elle en utilisant de la "drogue du violeur".

Les faits incriminés auraient eu lieu après la fête arrosée célébrant l'élection du président du gouvernement Heinz Tännler (UDC) dans la nuit du 20 au 21 décembre. La politicienne affirme n'avoir eu, au matin, plus aucun souvenir de la fin de la soirée. Elle s'est rendue à l'hôpital pour faire des analyses de sang et d'urine.

L'hôpital avait alerté le Ministère public. Markus Hürlimann a depuis quitté la présidence de la section cantonale de l'UDC.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS