Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

"Je suis désolée pour l'équipe..." Gaëlle Thalmann était presque inconsolable après son erreur sur l'égalisation de la France à Breda qui a provoqué l'élimination de la Suisse lors de l'Euro 2017.

"Nous nous sommes admirablement battues et nous avons très bien joué, poursuit la Fribourgeoise. Sur le but, j'ai commis une faute de main. Je voulais dévier ce coup-franc au-dessus de la transversale."

La coach des Suissesses Martina Voss-Tecklenburg n'hésitait pas à parler d'"un but de m...". L'Allemande a tenu toutefois à dédouaner sa gardienne."Ce sont des choses qui arrivent dans le football, dit-elle. Jusqu'à cette fatidique 76e minute et le 1-1 de Camille Abily, Gaëlle avait été remarquable. Elle a réussi notamment deux arrêts déterminants en première période."

"Nous sommes passées très près de l'exploit. Vraiment tout près. Les joueuses en étaient parfaitement conscientes. Cela a peut-être pesé en fin de match. Nous n'avons pas su négocier comme il le fallait les dernières ruptures, avoue Martina Voss-Tecklenburg. Mais la manière avec laquelle nous avons disputé cette rencontre face à une équipe qui n'avait pas perdu un seul de ses quatorze derniers matches, fut remarquable. Je suis extrêmement fière d'être à la tête d'une telle équipe."

ATS