Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Argentine, privée de Lionel Messi, a sombré en seconde période et a été sèchement battue 4-2 en amical par le Nigeria mardi à Krasnodar, dans le sud de la Russie.

L'Albiceleste s'était imposée 1-0 contre la Russie samedi à Moscou, mais elle était cette fois privée de son maître à jouer Lionel Messi. Une absence prévue, le sélectionneur argentin Jorge Sampaoli souhaitant faire souffler sa star, rentrée à Barcelone pour récupérer.

Les doubles champions du monde n'ont pas semblé perturbés en début de match et ont pris l'avantage les premiers, grâce à Ever Banega (27e). Et Sergio Agüero, déjà buteur contre la Russie, a doublé la mise (36e). Mais les Super Eagles ont répliqué par Iheanacho (45e), Iwobi (52e et 73e) et Idowu (54e).

L'Argentine avait subi une petite alerte à la pause, quand Agüero a été victime d'un léger malaise dans les vestiaires. Accompagné par le médecin de l'équipe, l'attaquant de Manchester City est allé passer des examens par précaution dans une clinique des environs, mais cet épisode a visiblement complètement sorti les Argentins de leur match.

"C'est une défaite difficile à expliquer", a réagi Jorge Sampaoli. "Notre équipe ne peut pas s'effondrer comme cela, notre force mentale sera essentielle dans le futur. Quand l'équipe est bien, elle peut battre n'importe qui, mais dans l'adversité, il faut savoir être fort pour renverser la situation".

L'Albiceleste n'a plus que deux autres matches préparatoires pour se régler avant le début du Mondial, en mars contre l'Italie et le Maroc.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS