Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Mikron estime que la reprise mondiale se fait sentir, mais qu'elle n'est pas encore perceptible sur ses résultats semestriels (archives).

KEYSTONE/MARTIN RUETSCHI

(sda-ats)

Mikron a replongé dans les chiffres rouges au premier semestre 2017. Le fabricant biennois de machines-outils a enregistré une perte nette de 1,7 million de francs, contre un bénéfice de 0,4 million au terme des six premiers mois de l'an dernier.

Au niveau opérationnel, Mikron a inscrit une perte (EBIT) de 0,8 million de francs, contre un gain de 1,3 million un an plus tôt, indique mardi dans un communiqué le groupe basé à Bienne, mais qui dispose en Suisse de ses sites de production à Boudry (NE) et Agno (TI). Cette baisse s'explique essentiellement par le recul du chiffre d'affaires.

Ce dernier a en effet perdu 7% à 118,4 millions de francs. Ce repli est dû au carnet de commandes réparti de façon inégale sur les différents sites au début de l'année et aux entrées de commandes "étonnamment faibles" au premier trimestre.

Globalement, les entrées de commandes sont ressorties à 114,2 millions de francs au premier semestre, un chiffre nettement en deçà de celui atteint au cours de la même période de l'exercice précédent (124,7 millions). Toutefois, en raison de plusieurs commandes clients prévues, Mikron a bon espoir que la situation s'améliore au second semestre.

Globalement, le groupe biennois table pour le deuxième semestre sur une croissance du chiffre d'affaires, qui devrait se situer au niveau de l'exercice précédent en fin d'année. Compte tenu des différentes nouvelles mesures de réduction des coûts et d'augmentation de l'efficacité, la direction prévoit toujours une légère amélioration de l'EBIT en clôture d'exercice.

ATS