Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Mitt Romney a sans surprise remporté cinq primaires républicaines en Pennsylvanie, dans le Connecticut, le Delaware, à New York et à Rhode Island, selon les projections des chaînes américaines. Il s'est posé en candidat investi pour la présidentielle de novembre face à Barack Obama.

Selon les estimations provisoires de plusieurs chaînes de télévision américaines, l'ancien gouverneur du Massachusetts, qui a surclassé ses deux derniers rivaux, Newt Gingrich et Ron Paul, a largement remporté les cinq primaires avec des scores situés entre 56% et 67% des voix.

Si ces victoires marquent un tournant décisif, M. Romney devra attendre la convention nationale du parti républicain à Tampa (Floride) fin août pour être officiellement investi.

Il n'en a pas moins formellement lancé sa campagne pour la Maison Blanche mardi, dans un discours au ton de candidat présidentiel investi, depuis Manchester dans le New Hampshire, l'un des Etats-clé pour la présidentielle du 6 novembre. "Tenez-bon, encore un peu. Une Amérique meilleure commence ce soir", a-t-il déclaré.

Barack Obama critiqué

M. Romney s'en est également pris à Barack Obama qui, selon lui, a "échoué" à tenir ses "promesses d'espoir et de changement" faites lors de son élection en 2008. "Ce soir c'est le début de la fin des déceptions des années Obama et le début d'un chapitre nouveau et meilleur que nous écrirons ensemble", a-t-il dit à ses partisans.

M. Romney, vainqueur quasi-assuré de la primaire républicaine depuis le retrait de son rival ultraconservateur Rick Santorum le 10 avril, a déjà orienté sa campagne contre le président démocrate sortant depuis quelques jours.

Le candidat républicain a empoché 683 des 1144 délégués nécessaires pour décrocher l'investiture, selon le site RealClearPolitics.

De son côté, M. Gingrich pourrait envisager un retrait, a indiqué à Yahoo News son porte-parole avant l'annonce des résultats.

ATS