Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Deux cantons se prononçaient dimanche sur l'application de la Stratégie énergétique 2050 de la Confédération, en particulier les économies d'énergie dans la construction (archives).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

Deux cantons se sont prononcés dimanche sur des modifications de leur loi cantonale sur l'énergie découlant de la stratégie énergétique 2050 approuvée par le peuple suisse. Lucerne a dit oui, mais Soleure a refusé.

Les Lucernois ont approuvé à 58,7% une modification de la loi sur l'énergie qui vise à améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments. L'UDC avait lancé le référendum contre cette révision. Pour le parti, la nouvelle loi est trop coercitive et renchérit les rénovations et la construction de nouveaux bâtiments.

La nouvelle législation prévoit notamment que toute nouvelle construction devra répondre à certaines exigences. Lors de rénovations et du changement des installations de chauffage, au moins 10% de la production de chaleur doit être assurée par des énergies renouvelables.

Non soleurois

A Soleure, les citoyens ont dit non à 70,5% à une modification législative similaire. Le projet prévoyait notamment une meilleure isolation des nouveaux bâtiments qui auraient dû produire eux-mêmes au moins 10% de leur consommation d'électricité. Lors du remplacement d'un système de chauffage, la nouvelle installation aurait dû utiliser au moins 10% d'énergie renouvelable.

Le parlement soleurois avait accepté le projet de révision par 56 voix contre 41. La majorité des deux tiers n'ayant pas été atteinte, les citoyens ont été appelés à se prononcer. Le PLR et l'UDC s'opposaient au projet, alors que le PDC, le PS, les Verts et les Vert'libéraux le soutenaient.

Déjà quatre cantons

Le résultat de Lucerne confirme la tendance déjà vérifiée dans les cantons de Vaud, Bâle-Ville, Bâle-Campagne et Obwald. Ceux-ci ont tous révisé leurs lois sur l’énergie dans le sens des modèles de prescriptions énergétiques des cantons, rappelle l'Organisation faîtière de l'économie des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique (AEE).

Quant à Soleure, le seul de ces six cantons à héberger une centrale nucléaire, il "a laissé passer une grande chance et raté l’occasion de s’affilier à une législation novatrice dans le domaine de l’énergie", écrit l'AEE dans un communiqué. L’objectif premier de ces modèles est d’harmoniser les prescriptions en matière d’énergie et de construction, offrant par là à la branche la sécurité nécessaire en matière de planification et créant par conséquent un climat d’investissement fiable.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS