Navigation

Modric à son tour accusé d'évasion fiscale

Ce contenu a été publié le 29 novembre 2017 - 15:44
(Keystone-ATS)

Le milieu croate du Real Madrid Luka Modric est le dernier footballeur à être poursuivi pour évasion fiscale sur des revenus perçus au titre de ses droits à l'image, selon une décision de justice.

Le Parquet espagnol suppose ainsi que le joueur, dont la femme Vadja est également citée, a dissimulé entre 2013 et 2014 quelque 870'000 euros (quelque 1 million de francs au cours actuel) au fisc via une société écran ouverte au Luxembourg.

Le préjudice pourrait même s'avérer plus important une fois que les autorités espagnoles auront pu étudier les comptes des holdings ouvertes au nom du joueur de 32 ans sur l'Ile de Man.

En 2012, Modric a été transféré de Tottenham au Real Madrid pour une indemnité estimée à 30 mio d'euros. Après ses coéquipiers Cristiano Ronaldo et Marcelo ou le Barcelonais Messi, Modric est la dernière star en date de la Liga dans le collimateur de la justice espagnole.

En plus de leur salaire astronomique et des primes de résultats, les plus grands footballeurs s'assurent des millions de revenus supplémentaires en prêtant leur nom et leur image pour des campagnes de publicité.

Différents scandales ces dernières années ont ainsi révélé que les joueurs, conseillés par des armées d'avocats et autres fiscalistes, étaient passés maîtres dans l'art, au mieux de l'optimisation fiscale, au pire de la dissimulation de leurs revenus via des manoeuvres compliquées montées par des sociétés fictives dans des paradis fiscaux.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article