Toute l'actu en bref

La baisse du nombre d'accidents dans les transports publics en Suisse est surtout due aux progrès dans le chemin de fer (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

En 2016, 157 accidents se sont produits dans les transports publics en Suisse. C'est moins que les 183 recensés en 2015 et c'est le nombre le plus bas depuis que l'Office fédéral des transports (OFT) a commencé, il y a dix ans, à dresser un rapport annuel standardisé.

Ce progrès provient notamment du chemin de fer, alors que les chiffres des autres types de transport se situent au niveau des cinq dernières années, a indiqué mardi l'OFT. Le rail arrive en tête avec 72 accidents, devant les bus (42), les trams (36), les téléphériques (6) et les bateaux (1). Le niveau de sécurité reste globalement très élevé, souligne l'OFT.

S'agissant des décès, leur nombre est stable avec 31, contre 32 l'année précédente. Ils sont dus à une traversée illicite des voies ou à une pénétration non autorisée sur des installations des transports publics. Aucun passager n'est décédé. Le nombre de blessés graves est aussi en net repli, avec 97 cas recensés contre 124 en 2015.

Passages à niveau améliorés

Le groupe de travail Passages à niveau, créé en 2004 pour faire avancer l'assainissement des passages à niveau non sécurisés, a atteint ses objectifs, explique l'OFT. Il a même été dissous en 2016 vu les avancées très satisfaisantes du projet.

Dans le domaine des accidents du travail, les mesures préventives ont atteint un tel niveau que l'erreur humaine tend désormais à en être la cause la plus fréquente. Pour remédier à cet état de fait, il faut étoffer la formation des collaborateurs concernés, préconise l'OFT.

En comparaison européenne, la Suisse a du retard à rattraper pour ce qui est des collaborateurs accidentés. Dans de précédents rapports de sécurité, l'OFT avait déjà attiré l'attention sur le nombre, comparativement élevé, d'accidents liés à la sécurité au travail en Suisse, surtout lors de travaux sur et aux abords des voies. L'OFT reste donc vigilant dans ce domaine.

ATS

 Toute l'actu en bref